Bénédiction de la cloche (1753)

Les registres paroissiaux consignent, le 6 mai 1753, la bénédiction d’une nouvelle cloche pour l’église de Louches (lien vers le registre numérisé : vue 40 et vue 41) :

« L’an 1753 et le 6 du mois de mai a été bénite par moi prêtre curé de Louches soussigné avec la permission de Mgr l’évêque une nouvelle cloche faite au dépend de la fabrique ; laquelle a été nommée Marie Louise dont le parrain Louis Jean François Ignace d’Ambrine ecuier seigneur de Bouc, Mercatel, Esquerchin, et la marraine dame Marie Jeanne Claire Thérèse d’Ambrine épouse de messire Antoine Joseph Donjon ecuier seigneur de Saint-Martin en Louche, de la baronnie de Bavelinghen etc. ; à laquelle cérémonie ont assisté par procuration les susdits parrain et marraine dans leur absence pour les représenter le Sieur François Achil Maxime de Wissocq et mlle Marie Jeanne Declemy épouse du Sieur Antoine Hochart marguiller en charge ; et comme ministres et témoins de ladite cérémonie Mr Jean Cornuel curé de Nielles lès Ardres, Ignace Guilbert vicaire d’Autingue, et le réverend père Léon Demaret supérieur des carmes d’Ardre lesquels ont signé. »

Terrier de Tournehem

Tournehem - Eglise Saint-Médard (Base Mémoire)

Le « Terrier de la châtellenie de Tournehem » a été publié par L.-E. de La Gorgue-Rosny dans ses Recherches généalogiques sur les comtés de Ponthieu, de Boulogne, de Guines et pays circonvoisins (1875, rééd. 1974).

Ce terrier, rédigé en 1542 par maître Jean de La Caurye, procureur de la châtellenie, après la destruction de cette ville, présente les détails du dénombrement des propriétés féodales et des familles auxquelles elles appartenaient à cette époque. Ce terrier contient aussi des mentions de reliefs beaucoup plus anciens, que l’auteur aura sans doute copié sur les cueilloirs plus anciens.

Voici quelques extraits tirés de ce terrier, relatifs à la paroisse de Louches :

  • Hennèque Le Parmentier au lieu de Jacques, son père, fief à Louches.
  • Flour de Sept-Fontaines, héritier de Dle Leures Crasset, sa mère, la seigneurie de Noyelle à Louches.
  • Mr Jean du Bois, chevalier, Sr de Tenques, fils aîné et héritier de Mr Jean du Bois, chevalier, Sgr dudit lieu, et plus prochain héritier de feu mess. Philippe de Crevecoeur, chevalier, Sr d’Esquerdes et marissal de France, fiefs à Louches et Leulinghen.
  • Baudrain de Calonne, frère de feu Antoine, fief de Croisilles, à Louches.
  • Louis de Hondrecoutre, fils feu Charles, 2 fiefs à Louches.
  • Charles Bomble, frère et héritier de feu Gabriel, le fief de Myeuse, à Louches.

1473 à 1504

  • Bauldrain de Calonne. La terre et seigneurie de Reudelinghen et des fiefs à Louches à cause de Dle Antoinette de Lisques, sa femme, et autres fiefs tenus d’Autingues et de Cahen.
  • Béatrix de Bours, damoiselle, veuve de Georges de Cressonnière, tutrice de Flourquin de Le Cressonnière, son fils mineur, un fief au terroir que on dit Le Myente, appliqué à la maison et cense de Le Cressonnière. [Le fief de la Miente se trouve à Louches]
  • Jaquet de Fiennes, dit Wallerand, Sr de Saint-Martin en Louches, fief à Yeusène.
  • Mr de Cresecques, un fief à Louches qui doit, à l’église de Louches, un quartier de bled chaque année pour l’obit de Laurens du Breucq.
  • Georges de Courteheuse, chevalier, Sr de Cresecque et de Wavrans, un fief à Louches et un fief en la châtellenie de Tournehen, qu’il tient de Dle Linor Coasser, veuve de Jean de Sept-Fontaines, à cause de sa seigneurie de Noyelles.
  • Mr le comte de Joigny, fief à Loeulinghen, à cause de Made sa femme, à Louches et à Tournehen.

1543

  • Deux fiefs à Yeuse et à Nortbécourt, par Bauldrain de Fiennes, escuier, Sr de Saint-Martin en Louches.