Rectification de la généalogie d’Audenfort

Toutes les généalogies de la famille d’Audenfort sur Internet donnent pour parents à Jérôme d’Audenfort : Jean le Jeune d’Audenfort et Jeanne de La Rue.

Il est vrai que le contrat de mariage de Jérôme d’Audenfort, passé le 29 janvier 1614 à Saint-Omer, présente Jérôme comme fils de Jean, d’après la (brève) transcription de ce document par Ph. Derieux.

Cependant, j’ai récemment découvert la date du contrat de mariage entre Jean d’Audenfort et Jeanne de La Rue : il a été passé le 20 mai 1605 devant les maire et échevins de Tournehem (cf. maintenue de noblesse de la famille de La Rue par Bignon, le 18 janvier 1706).

Cette date m’a laissé perplexe : comment Jérôme, né ainsi au plus tôt en 1605, pourrait-il s’être marié en 1614, à l’âge de 9 ans tout au plus ?

Pour résoudre cette énigme, j’ai obtenu la copie du fameux contrat de mariage du 29 janvier 1614, qui commence ainsi : « Furent présents et comparants en personnes Jehan Daudenfort laboureur demeurant au village d’Ausque et Jerosme Dodenfort (sic) son fils à marier assisté de Anthoine Ampleman mary et bail de Marguerite Dodenfort tante du côté paternel dudit Hierosme et Pierre Ampleman cousin germain audit Hierosme d’une part… »

Jusque là, pas de difficulté. La mention de la tante Marguerite d’Audenfort et du cousin Pierre Ampleman confirment le positionnement de Jérôme comme fils de Jean le Jeune d’Audenfort. En revanche, la mère de Jérôme n’est pas citée, sans doute décédée avant cette date… alors que l’on sait que Jeanne de La Rue a survécu à son mari (remariage en 1625).

Poursuivons, avec le côté de l’épouse : « et Anthoine Petit lieutenant et recheveur de la seigneurie et baronnie de Zuaucque (Zudausques, Zouafques ?) et Antoinette Lay sa femme, et Margueritte Petit leur fille à marier assistée et accompagnée de Louis Petit frère de ladite Margueritte… »

Le reste de la première page n’apporte pas d’autre indication utile, mais surprise au début de la deuxième page : « … Jehan Dodenfort et la succession mobilière de deffunte Jeanne Scottey sa femme en premières noces mère dudit Jerosme… » ! Jeanne Scotté est encore citée plusieurs fois dans le reste du contrat, ce qui permet de confirmer la lecture de son nom.

Jérôme d’Audenfort n’était donc pas le fils de Jeanne de La Rue, mais de Jeanne Scotté, première épouse de Jean. On a sans doute affaire à un mariage croisé, car Simone d’Audenfort, sœur de Jean, a épousé Jean Scotté, laboureur à Saint-Folquin. En supposant que Jérôme s’est marié à l’âge d’environ vingt ans, on peut estimer que Jean d’Audenfort et Jeanne Scotté se sont mariés vers 1590, date qui est cohérente avec la première mention de Jean le Jeune d’Audenfort (constitution de rente du 14 juillet 1585 à Saint-Omer, avec Jean l’Aîné, son père).

Il ne reste plus qu’à prouver que c’est bien le même Jean qui s’est marié avec Jeanne Scotté puis avec Jeanne de La Rue, ce qui est démontré grâce à un ajout postérieur à la fin du contrat de mariage (p. 6-7, après les signatures) : « Ce jour d’hui huitième de septembre (?) seize cent et dix sept Jerome Daudenffort fils Jehan mary et bail de Margueritte Petit fille Anthoine… (etc.) audit Jehan Daudenffort son père et Jehenne de La Rue sa femme… »

J’ai rectifié en conséquence mon article sur la famille d’Audenfort.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s